loading

3 juillet 2014

Prime d’assurances : la segmentation encadrée ?

Depuis la libération des primes d’assurances, il existe une tendance du marché à segmenter, c’est-à-dire à permettre aux « bons risques » de payer une prime nettement inférieure à celle payée par les « mauvais risques ».

Cette tendance, au défaut de la mutualisation originaire des risques, c’est-à-dire de la répartition globale du coût du risque entre tous les assurés est souvent critiquée sur un plan intellectuel, mais rarement à titre individuel.

Lire l'article